La résilience

Il y a quelques temps, à quelques jours d’intervalle j’ai découvert le magnifique conte de la Fougère et du Bambou. Puis je suis tombée sur un article parlant de résilience et Sophrologie. Hasard ou pas ?

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous quelques mots sur le thème de la résilience.

En latin, résilience vient du verbe resilire qui littéralement signifie « sauter en arrière », rebondir, résister.

La définition google désigne la résilience comme la résistance d’un matériau aux chocs : la capacité d’un corps, d’un organisme, d’une espèce, d’un système à surmonter une altération de son environnement.

Quelques exemples de domaines où la résilience s’applique :

En écologie et en biologie, la résilience est la capacité d’un écosystème, d’une espèce ou d’un individu à récupérer un fonctionnement ou un développement normal après avoir subi une perturbation.

En informatique, la résilience est la capacité d’un système ou d’une architecture réseau à continuer de fonctionner en cas de panne.

Et bien entendu le domaine de la psychologie. C’est d’ailleurs ce domaine-là qui m’intéresse plus particulièrement et que je souhaite aborder et mettre en lien avec le développement personnel et professionnel que ce soit avec la Sophrologie ou le Coaching.

En psychologie, la résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l’événement traumatique pour ne plus, ou ne pas, avoir à vivre dans la dépression et se reconstruire d’une façon socialement acceptable.

Finalement voici la définition de la résilience que je retiens et que je vous partage :

Il s’agit de la « capacité à faire face aux adversités de la vie, transformer la douleur en force motrice (…) et en sortir fortifié. »

Je vous propose une illustration de la résilience à travers un conte oriental d’un auteur inconnu, celui de la Fougère et du Bambou.

« Un jour, je me suis avoué vaincu… J’ai renoncé à mon travail, à mes relations, à ma vie. Je suis alors allé dans la forêt pour parler avec un ancien que l’on disait très sage.

– Pourrais-tu me donner une bonne raison de ne pas m’avouer vaincu ? Lui ai-je demandé.

– Regarde autour de toi, me répondit-il, vois-tu la fougère et le bambou ?

– Oui, répondis-je.

– Lorsque j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’en ai bien pris soin. La fougère grandit rapidement. Son vert brillant recouvrait le sol. Mais rien ne sortit des graines de bambou. Cependant, je n’ai pas renoncé au bambou.

La deuxième année, la fougère grandit et fut encore plus brillante et abondante, et de nouveau, rien ne poussa des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

La troisième année, toujours rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

La quatrième année, de nouveau, rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

Lors de la cinquième année, une petite pousse de bambou sortit de la terre. En comparaison avec la fougère, elle avait l’air très petite et insignifiante.

La sixième année, le bambou grandit jusqu’à plus de 20 mètres de haut. Il avait passé cinq ans à fortifier ses racines pour le soutenir. Ces racines l’ont rendu plus fort et lui ont donné ce dont il avait besoin pour survivre.

Savais-tu que tout ce temps que tu as passé à lutter, tu étais en fait en train de faire pousser des racines ? dit l’ancien, et il continua…

Le bambou a une fonction différente de la fougère, cependant, les deux sont nécessaires et font de cette forêt un lieu magnifique.

Ne regrette jamais un seul jour de ta vie. Les bons jours te rendent heureux. Les mauvais jours te donnent de l’expérience. Les deux sont essentiels à la vie, lui dit l’ancien, et il continua…

Le bonheur te rend doux. Les essais te rendent fort. Les peines te rendent humain. Les chutes te rendent humble. La réussite te rend brillant.

Si tu n’obtiens pas ce que tu désires, ne désespère pas… Qui sait, peut-être que tu es juste en train de fortifier tes racines. »

Laissez vous le temps de fortifier vos racines comme le Bambou le fait. Des petits pas aussi petits qu’ils soient, vous permettront malgré tout d’avancer plus sûrement. Votre structure sera encore plus forte et solide.   

Soyez bienveillant envers vous-même et épanouissez-vous dans tous vos projets.

Je vous aide à révéler vos ressources intérieures et à retrouver une harmonie  “corps-esprit”, grâce à un accompagnement personnalisé et sur mesure en Sophrologie et/ou en Coaching. 

Plus de renseignements :

Par téléphone : 06 27 80 70 15

Par mail : hcoutand@gmail.com

Pour prendre rendez-vous :

En ligne 24h/24 en cliquant sur le lien : RDV en ligne

Par téléphone : 06 27 80 70 15

Par mail : hcoutand@gmail.com

Laisser un commentaire